Faire le tour des banques ou faire appel à un courtier : telles sont les deux options qui s’offrent à vous au moment de financer votre achat immobilier. L’objectif est le même : trouver la meilleure offre avec un taux d’intérêt le plus bas possible, une bonne assurance emprunteur, un taux d’endettement raisonnable (entre 30% et 35% en moyenne) et une durée de prêt de 30 ans maximum.

Alors comment choisir ? Négocier seul ou avec un courtier présente des avantages et des inconvénients.  Explications.

Premier cas : vous négociez directement avec une banque

Vous souhaitez mener seul(e) vos démarches ? Premier réflexe : prendre rendez-vous avec votre conseiller/conseillère bancaire.

Les avantages d’une négociation en direct 

Les inconvénients d’une négociation en direct 

Pour résumer…

Si vous avez du temps, le goût de la négociation, de bonnes relations avec votre banque et de la patience, vous arriverez à vos fins !

Bon à savoir

Une banque ne peut ouvrir qu’un seul dossier par demandeur. Lorsque vous sollicitez une banque – même pour de simples renseignements –, un courtier ne pourra plus négocier avec cette dernière. Réfléchissez donc bien avant de contacter les différentes agences !

Deuxième cas : vous faites appel à un courtier immobilier :


Un quoi ? Un courtier est un « intermédiaire en opérations de banque et services de paiement ».

C’est donc un professionnel qui vous accompagne du montage de votre dossier au déblocage des fonds chez le notaire.

Pour le choisir, cherchez des avis sur lui ou sollicitez votre réseau pour trouver un bon contact, et prenez soin de faire appel à un professionnel agréé.

Les avantages du courtier :

Les inconvénients du courtier : 

Gardez tout de même à l’esprit qu’un bon courtier vous fera gagner bien plus sur votre prêt qu’il ne vous coûtera en frais de courtage.

Pour résumer…

Si vous souhaitez vous appuyer sur un expert qui vous fait gagner du temps, négocie pour vous une offre de prêt attractive, même si votre dossier est complexe, faites appel à un courtier immobilier.

Bon à savoir : Il ne sert à rien de mettre plusieurs courtiers en concurrence 

Souvent, les professionnels travaillent avec les mêmes banques. Or, comme nous l’avons rappelé plus haut, une banque ne peut ouvrir qu'un dossier par demandeur. Prenez donc le temps de bien choisir votre courtier. 

Conclusion : il n’y a pas de mauvais choix mais deux solutions !


L’obtention d’un bon prêt immobilier passe d’abord par une excellente relation avec votre interlocuteur, que ce soit votre conseiller/conseillère ou votre courtier. 

Maintenant, c’est à vous de décider !

Crédit photo : Guillaume Flandre