Courtier ou banquier : à qui faire appel pour son prêt immobilier ?

Vous cherchez l’appartement ou la maison de vos rêves ? Pour que ce projet aboutisse, vous risquez fort d’emprunter et de souscrire un prêt immobilier. Mais par qui passer ?

3
min. de lecture

Sommaire

Virgil ajoute jusqu’à 100 000 euros d’apport pour compléter le financement de votre appartement. Prêt à découvrir ce que vous pourriez acheter avec nous ?

Faire le tour des banques ou faire appel à un courtier : telles sont les deux options qui s’offrent à vous au moment de financer votre achat immobilier. L’objectif est le même : trouver la meilleure offre avec un taux d’intérêt le plus bas possible, une bonne assurance emprunteur, un taux d’endettement raisonnable (entre 30% et 35% en moyenne) et une durée de prêt de 30 ans maximum.

Alors comment choisir ? Négocier seul ou avec un courtier présente des avantages et des inconvénients.  Explications.

Premier cas : vous négociez directement avec une banque

Vous souhaitez mener seul(e) vos démarches ? Premier réflexe : prendre rendez-vous avec votre conseiller/conseillère bancaire.

Les avantages d’une négociation en direct 

  • Le relationnel : cette personne suit votre dossier depuis quelques années et elle connaît bien votre capacité d’emprunt. Cette relation de confiance est indispensable pour obtenir un crédit immobilier à la hauteur de vos exigences.
  • La simplicité de passer par votre propre banque : pas besoin de multiplier les rendez-vous, ni de faire appel à un intermédiaire.
  • La marge de manœuvre : si votre banque souhaite vous garder comme client, vous pourrez sûrement négocier avec elle. Surtout si vous faites jouer la concurrence. Ce dernier point est important et, dans bon nombre de cas, il est préférable de solliciter plusieurs établissements. Votre banque vous a fait une offre ? Rien ne vous empêche de rencontrer d’autres banques, bien au contraire ! 

Les inconvénients d’une négociation en direct 

  • Le manque de spécialisation de votre interlocuteur : votre conseiller/conseillère n’est probablement pas un/une spécialiste du crédit immobilier. Son rôle premier est de vendre des produits bancaires ou de diversifier le portefeuille de ses clients. Avec les taux d’intérêt actuels qui restent bas, le crédit immobilier n’est pas le produit le plus rentable pour une banque.
  • La perte de temps : car faire le tour des banques n’est pas une promenade de santé, entre les entretiens téléphoniques, les rendez-vous en agence ou l’envoi des (nombreuses) pièces justificatives. Cette quête peut rapidement devenir chronophage.
  • Votre manque de maîtrise du sujet : Pour arriver à un résultat satisfaisant, il faut savoir négocier avec votre conseiller/conseillère en concentrant vos efforts sur ce qui fait vraiment la différence entre deux offres de prêt pour ignorer ce qui ne doit pas peser dans la balance.
  • Un timing hasardeux : d’une semaine à l’autre, au gré de leurs priorités, certaines agences peuvent proposer des conditions différentes. D’autres peuvent malheureusement laisser traîner un dossier de crédit immobilier, faute de temps ou de réelle envie.

Pour résumer…

Si vous avez du temps, le goût de la négociation, de bonnes relations avec votre banque et de la patience, vous arriverez à vos fins !

Bon à savoir

Une banque ne peut ouvrir qu’un seul dossier par demandeur. Lorsque vous sollicitez une banque – même pour de simples renseignements –, un courtier ne pourra plus négocier avec cette dernière. Réfléchissez donc bien avant de contacter les différentes agences !

Deuxième cas : vous faites appel à un courtier immobilier :


Un quoi ? Un courtier est un « intermédiaire en opérations de banque et services de paiement ».

C’est donc un professionnel qui vous accompagne du montage de votre dossier au déblocage des fonds chez le notaire.

Pour le choisir, cherchez des avis sur lui ou sollicitez votre réseau pour trouver un bon contact, et prenez soin de faire appel à un professionnel agréé.

Les avantages du courtier :

  • Son réseau : en tant qu’expert dans son domaine, le courtier est en relation permanente avec les banques. Son réseau peut vous permettre d’accéder à des taux bas et des conditions bonifiées.
  • Le gain de temps : passer par un courtier immobilier, c’est gagner du temps ! Que ce soit dans le montage du dossier, la prospection et, surtout, les négociations, l’expert vous facilite les tâches.
  • Son expertise : il sait trouver des solutions à des dossiers plus complexes. Vous avez peu ou pas d’apports, vous avez un grand besoin d’emprunt ou une situation professionnelle particulière… le courtier connaît les écueils et saura trouver un bon angle de négociation auprès des banques.
  • Un vrai partenaire : le courtier négocie dans votre intérêt ! C’est un professionnel qualifié qui est rémunéré pour sa prestation. 

Les inconvénients du courtier : 

  • Le prix : un courtier, c’est payant ! Si certains professionnels facturent directement à la banque des honoraires – ou une commission de 1% – pour l'apport d'affaires, d’autres appliquent des frais de courtage qui oscillent, en moyenne, autour de 1000 à 1 500 euros. Le règlement se fait à l’issue du déblocage des fonds.
Gardez tout de même à l’esprit qu’un bon courtier vous fera gagner bien plus sur votre prêt qu’il ne vous coûtera en frais de courtage.

  • Une prospection limitée : certains courtiers s’appuient exclusivement sur leur propre réseau, sans passer par tous les établissements. N’hésitez pas à lui poser la question car, dans le cas où il n’aurait pas sollicité votre banque, vous pourriez aller revoir votre conseiller/conseillère et lui demander de s’aligner sur la meilleure offre reçue. 
  • Une marge de négociation limitée : les accords trouvés par les courtiers sont souvent pré-négociés. Votre dossier correspond à des offres dont les conditions ont déjà été fixées, et pourront difficilement être renégociées (elles restent toutefois généralement plus avantageuses que ce que vous auriez obtenu par vous même).

Pour résumer…

Si vous souhaitez vous appuyer sur un expert qui vous fait gagner du temps, négocie pour vous une offre de prêt attractive, même si votre dossier est complexe, faites appel à un courtier immobilier.

Bon à savoir : Il ne sert à rien de mettre plusieurs courtiers en concurrence 

Souvent, les professionnels travaillent avec les mêmes banques. Or, comme nous l’avons rappelé plus haut, une banque ne peut ouvrir qu'un dossier par demandeur. Prenez donc le temps de bien choisir votre courtier. 

Conclusion : il n’y a pas de mauvais choix mais deux solutions !


L’obtention d’un bon prêt immobilier passe d’abord par une excellente relation avec votre interlocuteur, que ce soit votre conseiller/conseillère ou votre courtier. 

  • Vous avez du temps et adorez négocier les offres ? Partez à la rencontre des banques et prenez le temps de comparer toutes les propositions sans vous précipiter dans votre décision.
  • Vous cherchez les conseils d’un professionnel qui dispose d’un large réseau bancaire et qui vous accompagne tout au long du processus d’emprunt ? Faites appel à un courtier agréé et reconnu qui saura négocier les meilleures conditions pour vous.

Maintenant, c’est à vous de décider !

Crédit photo : Guillaume Flandre

Quand l’emprunt ne suffit plus, il y a Virgil

Face aux prix dans les grandes villes, même avec un bon salaire, votre capacité d’emprunt ne suffit plus toujours pour pouvoir acheter l’appartement que vous méritez. Ceux qui achètent aujourd’hui, ce sont ceux qui ont déjà acheté il y a 20 ans. Ou ceux à qui les parents peuvent offrir un apport. Avec Virgil, on change la donne. On vous apporte aujourd’hui jusqu’à 100.000€ de capital pour acheter sans attendre. Et sans renoncer à l’appartement que vous méritez.

Prêt à découvrir ce que vous pourriez acheter avec Virgil ?
Votre Rapport personnalisé

Quel est votre potentiel d'achat sur le marché immobilier parisien ?

Vous n’avez pas le budget pour acheter, pas encore. Du moins, c’est ce que vous croyez. Et si vous aviez déjà les moyens de devenir propriétaire d’un appartement qui répond à tous vos critères ? Faites la simulation pour découvrir où vous en êtes.