Puis-je faire plusieurs offres d’achat en même temps ?

Au fil des visites, le ton est donné : vous êtes systématiquement en concurrence avec d’autres acheteurs potentiels... Pour être certain de l’emporter sur au moins un logement, et de ne pas vous retrouver le bec dans l’eau, vous êtes tenté de faire plusieurs offres en simultané. Mais en avez-vous le droit ?

Le principe : l’offre d’achat acceptée engage les parties

En envoyant une offre d’achat au vendeur, vous lui manifestez votre volonté d’acheter son bien à tel prix et telles conditions. De son côté, il peut accepter, refuser ou émettre une contre-proposition.

En droit, dès lors que les parties tombent d’accord sur la chose et le prix, le contrat est d’ores et déjà conclu. Si l vendeur accepte, vous êtes donc en principe tenu d’aller au bout de la vente. 

Imaginez  une situation dans laquelle non seulement vous multipliez les offres mais où tous les vendeurs les acceptent.  Vous vous retrouveriez sans le vouloir à la tête d’un bel empire immobilier et endetté sur plusieurs générations ! Cela n'a bien entendu aucun sens.

Heureusement, le fossé est grand entre la théorie et les usages.

La réalité : l’offre d’achat acceptée peut être annulée sans dommage

Aucun vendeur ne vous contraindra à passer à l’étape suivante —  le compromis de vente — si vous préférez, finalement, interrompre la transaction. Les procédures judiciaires pour vous forcer à respecter votre engagement sont longues et coûteuses et leur issue, relativement incertaine.

De plus, au stade du compromis, vous disposez d’un délai de rétractation de 10 jours qui vous permet de vous dédire légalement.

Tous les voyants sont donc au vert pour faire des offres simultanées.

S'il ne s'agit évidemment pas non plus de faire des offres comme on fait ses courses, vous voilà tout de même libérés d'un poids dans l'éventualité où vous auriez l'embarras du choix.