Comment réussir sa recherche d'appartement ? Nos 3 conseils pour gagner en efficacité.

3
min. de lecture

Sommaire

Virgil ajoute jusqu’à 100 000 euros d’apport pour compléter le financement de votre appartement. Prêt à découvrir ce que vous pourriez acheter avec nous ?

Trouver le bien immobilier de vos rêves sans y consacrer une énergie et un temps démesurés, c’est possible, à condition de bien vous organiser dans votre recherche et de construire une stratégie cohérente.

1. Affinez au maximum votre projet immobilier

Pour être efficace et ne pas vous éparpiller, vous devez d’abord savoir exactement ce que vous recherchez. Si vous achetez à deux, par exemple, il est fortement recommandé de se plier ensemble à l’exercice pour éviter incompréhensions et mauvaises surprises !

Listez vos critères et contraintes pour affiner l’utilisation des filtres de recherche et arbitrer au mieux entre les différentes annonces :

La contrainte initiale : votre budget !

  • Faites un point avec votre banquier ou votre courtier pour évaluer avec précision votre capacité d’emprunt. Cela vous évitera de visiter des biens hors budget et montrera votre sérieux au propriétaire-vendeur. 
  • Étudiez le coût moyen du mètre carré dans les différentes zones de Paris, notamment dans les quartiers qui avaient retenu votre attention. Objectif : conforter la cohérence de votre projet et éviter de partir en quête d’une chimère.  

Les critères essentiels : tout ce qui n’est pas négociable

  • La configuration du bien. Avez-vous, par exemple, besoin d’un nombre de pièces minimum (chambres d’enfant…) ?
  • La nature du bien. Cachet de l’ancien ou épure du moderne ? Il est important d’identifier le type de bien qui vous charme, mais également de clarifier votre stratégie d’investissement. Acheter dans l’ancien, ou acheter dans le neuf, voire sur plans, sont deux démarches différentes entre lesquelles il vous faudra arbitrer. 

L’emplacement du bien :

  • Identifiez les zones particulièrement pratiques (connexion au transport en commun, proximité avec votre lieu de travail ou vos proches) et/ou agréables (proximité avec des parcs, présence de petits commerces ou au contraire, calme olympien). Listez aussi les périmètres totalement exclus de votre recherche.
  • Souhaitez-vous prendre le pari de la montée en valeur d’un quartier ou bien préférez-vous investir dans une zone dont la valeur est déjà élevée et stable ?

Vos souhaits : ce qui fera peut-être pencher la balance

  • Avez-vous une surface idéale en tête ?
  • Aimeriez-vous disposer d’une pièce en plus que vous pourrez dédier à un bureau ? D’une place de parking pour votre véhicule ? 
  • Préférez-vous disposer d’un balcon, d’une terrasse ?
  • Préférez-vous un appartement habitable en l’état ou qui nécessitera des travaux ?

N’oubliez pas le facteur temps

Faites le point sur le temps que vous pouvez effectivement consacrer chaque semaine aux visites. Cela vous aidera à être plus ou moins sélectifs concernant les annonces qui valent ou non de vous déplacer.

2. Mettez en place votre recherche

Qu’ils soient spécialisés dans l’immobilier ou généralistes, les sites rassemblant des annonces de biens à vendre pullulent sur le Net.

Pour gagner du temps et être sûr de ne pas passer à côté d’une bonne affaire, n’hésitez pas à placer des alertes, en privilégiant celles dont les filtres permettent de cibler les recherches. Il suffit de remplir un formulaire en précisant vos critères et, chaque fois qu’un nouveau bien correspondant sera mis en ligne, vous recevrez une notification.

Même si de nombreuses recherches peuvent se faire virtuellement, il ne faut pas négliger de se rendre sur le terrain : une fois votre zone de recherche définie, n’hésitez pas à faire le tour des agences immobilières du secteur pour vous faire connaître et expliquer dans le détail vos attentes. Vous pourrez ensuite passer régulièrement un coup de fil aux agents que vous avez rencontrés pour faire un point sur les biens qu’ils peuvent vous proposer.

les voisins, la gardienne ou le boulanger sont bien souvent les premiers au courant.

Ne sous-estimez pas votre propre réseau, notamment si vous connaissez des gens habitant le quartier qui vous intéresse : les voisins, la gardienne ou le boulanger sont bien souvent les premiers au courant de la future mise en vente d’un bien immobilier.

L’opportunité des visites virtuelles

Dans certains cas, plus besoin de se déplacer, puisque certaines agences vous proposent une visite virtuelle. D’un simple clic, vous pouvez vous déplacer d’une pièce à l’autre, examiner aussi bien le plafond que le sol et vérifier que l’agencement du bien vous convient avant d’aller le visiter physiquement. Un vrai gain de temps !

3. Lire entre les lignes des annonces immobilières

Pour se distinguer parmi le flot d’annonces immobilières disponibles, les vendeurs – qu’il s’agisse de particuliers ou d’agents immobiliers – ont tendance à utiliser des expressions poétiques mais vagues. Voici quelques clés pour mieux les décoder : 

  • « Bien à fort potentiel » : Cela annonce un bien qui à terme pourra être très agréable à vivre ou être revendu avec une jolie plus-value, mais à condition d’être prêt à réaliser d’importants travaux. 
  • « Quartier animé » : Expression à double tranchant, qui peut aussi bien désigner une zone bruyante que la présence de nombreux commerces et services à proximité.
  • « Appartement ou maison atypique » : Il s’agit généralement d’un bien dont l’agencement est plutôt biscornu. 

Méfiez-vous des lacunes

Autre astuce souvent utilisée par les agences : ne pas parler des choses qui fâchent, comme le vis-à-vis ou le cinquième étage sans ascenseur. Soyez attentifs à ce qui est écrit, mais aussi aux informations manquantes : n’hésitez pas à contacter l’agence pour poser vos questions et combler ces lacunes avant de planifier une visite.

Déçus par vos visites ? On vous comprend.

Visiter des appartements pour acheter, soyons clairs : ça donne plutôt envie de rester locataire. Vu le prix du m2 dans les grandes villes, ce qu’on peut acheter, ça ressemble souvent plutôt à une chambre d’étudiant qu’au parquet-moulure-cheminée dont on rêvait. Alors forcément, quand on veut devenir propriétaire, on a souvent l’impression de devoir rétrograder en confort. Et de renoncer à ses ambitions d’appartement ou à son quartier. Chez Virgil, on n’accepte pas cette situation. On a développé une solution qui vous apporte jusqu’à 100 000 € de budget d’achat pour que vous puissiez acquérir l’appartement qui vous correspond vraiment.

Prêt à découvrir ce que vous pourriez acheter avec Virgil ?
Votre Rapport personnalisé

Quel est votre potentiel d'achat sur le marché immobilier parisien ?

Vous n’avez pas le budget pour acheter, pas encore. Du moins, c’est ce que vous croyez. Et si vous aviez déjà les moyens de devenir propriétaire d’un appartement qui répond à tous vos critères ? Faites la simulation pour découvrir où vous en êtes.