Peut-on encore faire un coup en retapant un appartement à Paris ?

3
min. de lecture

Sommaire

Ne renoncez pas à l’appartement de vos rêves ! Chez Virgil, nous investissons  jusqu’à 100.000 euros à vos côtés pour compléter votre budget.

Qui n'a jamais imaginé acheter une ruine pour trois fois rien, la retaper et la revendre le double de son prix ? Un projet tentant, mais qui tient plus du rêve que de la réalité. Oui, vous trouverez toujours des appartements insalubres au cœur de Paris en dessous du prix du marché, mais attention aux nombreux pièges qui se dresseront sur votre route !

Entre la forte tension immobilière à Paris, les travaux longs et les frais indirects, le rêve peut vite tourner au cauchemar. 

Un marché toujours tendu dans la capitale

Commençons par l'essentiel : le prix du marché. Paris est un secteur où la tension immobilière est énorme. Même insalubre, un appartement parisien aura toujours un prix au mètre carré tel qu'il sera impossible de le multiplier par deux en quelques mois. Surtout que vous devez prendre en compte dans votre calcul les frais d'acquisition et les travaux.

Faites bien le tour de toute la partie comptable et n'oubliez jamais : la plus-value, ce n'est pas “ Prix de revente - prix d'achat ”. Mais bien : “ Prix de revente - prix d'achat - frais d'acquisition - coûts des travaux ” ! 

Rénover un appartement peut être long… et compliqué !

Rafraîchir n’est pas rénover. Vous pourrez aisément vous occuper de la première partie (peintures, choix du mobilier, agencement des meubles, etc.) mais pas de la seconde. A moins d'avoir une tante architecte d'intérieur et un cousin électricien, il vous faudra faire appel à des professionnels pour les travaux plus lourds : 

  • Aménagement de l’espace (redistribution de pièces, abattement de cloisons…),
  • Mises aux normes de sécurité de la plomberie et de l’électricité (remplacement du tableau électrique, gaines électriques dans les cloisons, installation de prises, mise en conformité...),
  • Retrait de matériaux toxiques (peinture au plomb, présence d’amiante…),

... Ce qui prend du temps et de l'argent.

La priorité est donc d'évaluer l'ampleur de la tâche, chiffrer le montant des travaux et avoir une idée la plus précise possible des délais. 

Bien prendre en compte les normes de rénovation énergétique

Qui dit appartement insalubre dit sans doute passoire thermique. Or, la loi Climat et résilience interdit la location des logements classés F et G au niveau de leur diagnostic de performance énergétique (à partir de 2025 pour les G et 2028 pour les F). Pour éviter de déprécier son bien et espérer réaliser une plus-value à la revente, il est impératif d’améliorer leur « valeur verte », c’est-à-dire leur empreinte écologique. Cela passe par des travaux compliqués et/ou très coûteux (isolation, changement de fenêtres, amélioration des systèmes de chauffage…).

Principal risque : faire exploser la note finale avec les frais cachés 

Les travaux sont chiffrés et vous avez même prévu une enveloppe un peu plus large pour les imprévus, bravo ! Mais avez-vous pensé aux "frais cachés" ? 

Les frais d'acquisition (les fameux frais de notaire)

Ils représentent environ 7 % du prix d'achat et doivent absolument être inclus dans votre calcul. Certes, ils ne sont calculés que sur le prix d'achat et pas sur les travaux, mais cela représente quand même 14 000 euros pour un appartement à 200 000… Et ils seront à déduire de votre plus-value. 

Les loyers que vous devrez payer en parallèle

Car qui dit chantier du gros-œuvre dit appartement inhabitable. Vous devrez donc vivre ailleurs pendant ce temps et potentiellement payer un loyer en supplément de vos premières échéances de crédit. Et il se peut, dans certains cas, que la nature des travaux impose d'avoir l'autorisation de la copropriété (abattage d'un mur, modification du circuit de chauffage, etc.), rallongeant de fait les délais d'attente. Là encore, ces loyers supplémentaires seront à retrancher de votre plus-value. 

Conclusion : ne vous faites pas d'illusions mais rêvez quand même !

Soyons clair tout de suite : non, vous ne ferez pas une bascule de folie en achetant sur cette opération. C'est un pari (et un métier) à laisser aux professionnels. Mais la plus-value ne réside pas seulement dans la valeur financière de votre bien.

Acheter un appartement insalubre, le retaper totalement en le personnalisant à votre image pour, in fine, s'y sentir bien, est, déjà, un investissement certain.

Sans oublier que l'économie se fait aussi sur les loyers que vous ne versez plus une fois propriétaire. Et qui sait : peut-être que dans cinq ou dix ans, quand vous le revendrez, vous ferez une belle plus-value ? 

En investissant jusqu’à 100 000 € à vos côtés, Virgil vous permet de devenir propriétaire du bien qui vous correspond vraiment. Et vous accompagne à toutes les étapes. Parce qu’on devrait tous être libre d’acheter l’appartement qui nous fait rêver. Chambre d’enfant, rooftop, ou quartier préféré : devenez propriétaire, sans faire de compromis. Et si on en parlait ?

Et si vous pouviez déjà devenir propriétaire sans renoncer à vos critères ?

Anticiper ses travaux

Ne renoncez pas à l’appartement de vos rêves ! Chez Virgil, nous investissons  jusqu’à 100 000 euros à vos côtés pour compléter votre budget.

Ils ont acheté avec Virgil

Votre Rapport personnalisé

Quel est votre potentiel d'achat sur le marché immobilier parisien ?

Vous n’avez pas le budget pour acheter, pas encore. Du moins, c’est ce que vous croyez. Et si vous aviez déjà les moyens de devenir propriétaire d’un appartement qui répond à tous vos critères ? Faites la simulation pour découvrir où vous en êtes.