L’achat immobilier, beau projet… vaste projet ! Lorsqu’on se lance pour la première fois, difficile de savoir par quel bout le prendre. Si les plus chanceux ont une idée claire de la liste des moments clefs, rares sont ceux qui maîtrisent la chronologie sur le bout des doigts.

Quand faire une offre au vendeur ? Quand aller voir son banquier pour demander un crédit ? Quel délai avant de signer le compromis de vente ?

Tour d’horizon des étapes et délais à avoir en tête pour piloter son projet d’achat immobilier en toute sérénité.

Etape 1 : Dessiner son projet et évaluer son budget

Délai : une soirée


Pour mener une recherche efficace, mieux vaut savoir ce qu’on cherche ! Si le postulat semble évident, il est parfois difficile, en pratique, de définir clairement ses envies. Conséquence : on a tendance à ratisser large et donc à perdre du temps. 

Posez-vous d’emblée des questions précises et concrètes sur le bien qui vous correspond. Si vous achetez à plusieurs, il est vivement recommandé de définir ce “portrait” robot ensemble pour éviter de futures déconvenues. 

En parallèle, clarifiez votre budget afin d’avancer avec un principe de réalité en tête, bien cibler vos recherches et ne pas déchanter en cours de route. Faites le point sur l’apport disponible et prenez rendez-vous avec votre banquier pour avoir une estimation. 

Lire aussi : Bien préparer ses visites pour dénicher l’appartement idéal

Etape 2 : Partir à la recherche de l’appartement coup de cœur


Délai : plusieurs semaines, voire quelques mois


On ne vous apprend rien : le marché parisien est dynamique et extrêmement concurrentiel. Pour avoir une chance de trouver son futur chez soi, il n’y a donc pas de secret : une fois le projet affiné, il faut multiplier les sources de recherche et être extrêmement réactif. Dès que vous identifiez un bien qui correspond aux critères définis à l’étape 1, programmez au plus vite une visite avec le vendeur (ou l’agence en charge de la vente). Préférez les coups de téléphone aux mails. Et si l’on ne vous répond pas, rappelez ! 

Même en procédant ainsi, préparez-vous à ce que cette quête du Graal s’étale a minima sur plusieurs semaines, voire sur plusieurs mois.

Lire aussi : Comment gagner en efficacité dans ses recherches immobilières ? 

Etape 3 : Remporter son offre

Délai : quelques jours

Une fois votre pépite dénichée, il vous faut faire une offre formelle d’achat au vendeur… le plus vite possible ! Car l’ensemble des personnes intéressées ont le droit de faire de même. A défaut d’être le seul, soyez donc le premier ! 

Si l’appartement vous plaît, n’hésitez pas à faire une offre tant que vous êtes encore sur place. Pas d’inquiétude  si vous changez d’avis, vous aurez le temps de vous rétracter sans frais ni contrainte tant que vous ne passez pas à l’étape suivante !

Pour vous décomplexer, sachez que certains candidats font 3 ou 4 offres simultanément pour se positionner sur tous les fronts ! 


Au-delà de votre réactivité, sur quoi le propriétaire se décidera-t-il ?

Le conseil pratique

Réussir une offre, c’est d’abord réussir sa visite : recueillir toutes les informations nécessaires pour prendre rapidement sa décision, tout en prenant le temps de soigner sa relation avec le vendeur. La séduction doit se faire dans les deux sens ! N’oubliez pas que le diable se niche dans les détails : veillez à être ponctuel, à présenter un dossier propre et clair, à être courtois…

Lire aussi : Réussir une offre d’achat, ce n’est pas si sorcier


Etape 4 : Signature du compromis de vente

Délai : quelques semaines entre l’acceptation de l’offre et la signature de la promesse de vente

Votre offre d’achat a été retenue par le vendeur ! Vous allez maintenant signer le compromis de vente, aussi appelé promesse de vente. A la différence de l’étape précédente, celle-ci vous engage : il s’agit d’un document notarié qui scelle la vente.  

Une fois le compromis de vente signé, vos portes de sortie sont limitées : vous avez seulement 10 jours pour vous rétracter et mettre fin à la vente, sans justification aucune. Une dernière chance pour faire visiter l’appartement à vos proches, à un architecte ou relire une énième fois les éléments transmis par l’agence ou le vendeur.

Votre notaire, ou le notaire du vendeur ?

Par défaut, le notaire chargé de la vente, et qui rédigera la promesse de vente, est celui du vendeur. En tant qu’acheteur, vous avez tout intérêt à faire appel à votre propre notaire. Trois (excellentes !) raisons au moins de faire ce choix :

Etape 5 : Obtention du financement

Délai : un à deux mois

L’heure est désormais venue de solliciter un financement auprès de votre banque et d’enclencher les démarches pour obtenir votre crédit. Vous avez 45 à 60 jours pour trouver le financement nécessaire.

Pour gagner du temps, préparez à l’avance l’ensemble des pièces requises : justificatifs de revenus, fiches d’imposition, relevés de compte… Pour ces derniers, veillez à vous préparer à tout ce que le banquier passera à la loupe. Il faudra, par exemple, que les 3 derniers exemplaires ne fassent apparaître aucun découvert. 

Veillez à vous préparer à tout ce que le banquier passera à la loupe.

Une fois le dossier complet et validé, la banque vous donnera un accord de principe. Il s’agit d’une synthèse des principales caractéristiques du crédit, notamment le montant et le taux. Mais point d’emballement : l’accord de principe ne signifie pas que vous avez le prêt : des organismes tiers comme l’assurance et la garantie doivent encore approuver votre dossier ! La première s’intéressera à votre état de santé, la seconde à votre solvabilité puisque son rôle est d’assurer le paiement des mensualités si vous ne pouviez plus les honorer. 

Une fois que tout ce petit monde a donné son accord, vous recevrez (enfin !) une offre de la banque. Ne reste plus qu’à la signer et à signifier au vendeur que vous avez obtenu votre financement. Le notaire préparera alors la dernière étape : la signature définitive de l’acte de vente.

Lire aussi : Se préparer à emprunter : que regardera le banquier ?


Et si vous n’obteniez pas de financement ?

Ce sont les clauses suspensives présentes dans le compromis de vente qui vous couvrent, et vous déchargent. 


Etape 6 : Signature de l’acte de vente

Délai : quelques semaines après votre accord de financement

Dernière étape, et non la moindre : la signature définitive de l’acte de vente, en présence du (ou des) notaire(s). The dream comes true

Pour éviter qu’il ne tourne au cauchemar, prenez le temps de lire le contrat de vente en amont de la signature et sollicitez votre notaire si certains points ne sont pas clairs. Son rôle est de vous accompagner et de défendre vos intérêts. Profitez-en ! 

Pensez à solliciter votre notaire si certains points ne sont pas clairs.

Il ne vous reste alors plus qu’à récupérer les clés et à préparer votre crémaillère.

En trois mots : préparation, anticipation et réactivité

« Timing is a bitch ! » Dans votre parcours d’achat immobilier, rien de plus vrai que cette réplique de Robin dans la série américaine How I Met Your Mother. La préparation, l’anticipation et la réactivité seront vos meilleures alliées !

Copyright : Guillaume Flandre