Votre capacité de financement se compose de deux éléments : votre apport et votre capacité d’emprunt. Si le montant de votre apport est simple à déterminer, la capacité d’emprunt est plus ardue à estimer. Nous avons construit cette calculatrice pour vous guider. Pour bien l’utiliser, vous allez avoir besoin de plusieurs données. 

Quel montant choisir pour mon apport ?

Le montant de votre apport est simple à estimer ; ce sont les économies dont vous disposez et  que vous êtes prêt à investir dans votre projet. Nous vous conseillons de ne pas utiliser toute votre épargne et de garder un matelas de sécurité.

Quels revenus prendre en compte ?

Votre salaire fixe net, avant prélèvement à la source. 

Vous pouvez vous baser sur vos fiches de paie. S’il y a des variations suivant les mois, le chiffre de référence est le “revenu fiscal net” inscrit sur la fiche de paie du mois de décembre de chaque année.

Si vous bénéficiez d’une part de variables non-contractuels, votre banque vous demandera (dans la plupart des cas), trois ans d’ancienneté et fera une moyenne de ces trois années.

Dans le calcul de votre rémunération, vous pouvez également inclure les primes de 13e mois, primes exceptionnelles et les pensions alimentaires. En revanche, les frais de déplacement, les heures supplémentaires et les allocations familiales ne sont pas pris en compte. 

Vos revenus locatifs

Si vous êtes propriétaire d’un appartement mis en location, la banque prendra généralement en compte 70% du loyer que vous touchez dans vos revenus (la calculette le fait pour vous).

Comment sont calculées les mensualités maximales ?

Deuxième élément important : le montant mensuel que vous pouvez supporter pour le remboursement de votre (futur) crédit bancaire.

Le calcul est assez simple : 

Mensualité = (Revenus * 35%) - charges

Il vous permet d’estimer le montant que vous êtes capable de dédier à votre logement (et donc à votre crédit) chaque mois, tout en vous assurant un reste à vivre suffisant.Généralement, on parle de la barre des 33% d’endettement par rapport à ses revenus.  

Pour les salaires élevés et les primo-accédants, ce taux peut être révisé à la hausse et s’établir à 35% (c’est le chiffre par défaut de notre calculette). 

Les charges concernent vos autres crédits en cours, comme la fin de votre crédit étudiant, par exemple.  À noter qu'il est souvent avantageux d’utiliser votre apport personnel pour les solder. Sinon, cela comptera comme une charge dans le calcul de votre mensualité.

Attention au reste à vivre

Il est important d’ajuster ses mensualités en fonction de la part de votre rémunération que vous êtes prêt à allouer à votre logement : votre reste à vivre est-il suffisant à la fin du mois pour vos autres dépenses ?

Gardez en tête que l’achat de votre résidence principale va engendrer de nouvelles charges à supporter (taxe foncière, taxe d’habitation, assurances, etc.). Là encore, mieux vaut garder une petite poche de sécurité. N'hésitez pas à ajuster vos mensualités en fonction.

Quel taux pour mon emprunt ?

Le taux d’intérêt que vous allez obtenir pour votre crédit dépend de nombreux facteurs, dont la plupart sont hors de votre contrôle. Aujourd’hui, les taux d’intérêts sont faibles et vous verrez qu’ils impactent assez peu l’enveloppe globale.

Notre calculatrice prend par défaut le taux de 1.80%, prudent et réaliste. N’hésitez pas à l’ajuster en fonction de ce que vous pensez obtenir.

Quelle durée pour mon crédit immobilier ?

Par défaut, le simulateur opte pour une durée de 25 ans. Il s’agit généralement du meilleur compromis pour maximiser votre capacité d’emprunt. N’hésitez pas à ajuster si besoin, ou si vous souhaitez emprunter sur une période moins longue.