La libération d’un PEE / PERCO peut-il m’aider à constituer mon apport ?

Vous disposez d’une épargne sur un PEL et avez un projet immobilier. Devez-vous la récupérer pour vous en servir d’apport ou la laisser sur le compte et solliciter l’emprunt lié ?

Comment fonctionne le PEL ?

Au moment d’ouvrir votre PEL, vous avez effectué un versement de 225 €. Chaque année, vous étiez tenu de verser un montant minimum de 540 €, selon un rythme mensuel, trimestriel ou semestriel. Le PEL est plafonné à 61 200 € sur 10 ans et vous offre un droit à prêt à un taux d’intérêt légal, qui varie en fonction de la date de souscription du contrat.

Le PEL est rémunéré selon un taux d’intérêt qui n’a eu de cesse de chuter (2.5 % jusqu’en 2015, puis 2 %, 1.5 % et 1% depuis le 1er août 2016). Les intérêts s’ajoutent à votre capital et produisent à leur tour des intérêts : c’est ce que l’on appelle la capitalisation.

Un autre avantage : la prime d’État

Elle est appliquée sur tous les plans ouverts avant le 31 décembre 2017. Calculée sur la base des intérêts acquis, elle peut atteindre au maximum 1 525 €.

Quelles sont les conséquences si vous utilisez votre épargne comme apport ?

Piocher dans votre PEL pour constituer votre épargne va entraîner le paiement de taxes.

  • Pour les PEL ouverts avant 2018 : si votre contrat a 12 ans ou moins, vous êtes exonéré d’impôt sur le revenu, mais devez payer des prélèvements sociaux de 17.2 %. Pour les contrats de plus de 12 ans, vous êtes soumis à la flat tax de 30 %.
  • Pour les PEL ouverts après 2018 : vous êtes soumis à la flat tax de 30 %.

Notez également que vous êtes censé conserver votre PEL pendant au moins 4 ans, sous peine de perdre les avantages liés à la capitalisation des intérêts et à la prime d’État.

Est-il préférable d’opter pour le droit à prêt ?

Le montant maximum du prêt est fixé à 92 000 €, mais le taux dépend de la date de souscription du prêt. Il va de 4.20 % pour les PEL les plus anciens à 2.20 % pour les PEL ouverts depuis août 2016. Si vous avez déjà effectué une simulation d’emprunt, vous remarquerez que les taux d’emprunt actuels sont bien plus bas (en moyenne, 1.40 % pour un prêt sur 25 ans).

Exemple

Pour un emprunt de 92 000 € sur 25 ans au taux de 2.20 %, votre crédit vous reviendra à 27 690 €. Au taux de 1.40 %, il ne vous coûtera que 17 090 €, soit une économie de plus de 10 000 € !

Au regard des taux immobiliers actuels, il apparaît donc plus judicieux de récupérer votre épargne plutôt que d’utiliser votre droit à prêt.