Comment calculer mon apport lorsque je revends pour acheter ?

Vous avez mis en vente votre bien actuel et espérez bien en tirer une plus-value, qui vous servira d’apport pour un autre achat. Pour bien chiffrer celui-ci et éviter toute déception, pensez à évaluer le prix de revente et à déduire certaines taxes !

Comment évaluer le prix de revente du bien?

Vous pouvez fixer librement le prix de revente de votre logement, mais s’il est complètement déconnecté du marché, vous aurez du mal à trouver preneur !

Pour le déterminer, vous pouvez vous baser sur les données de Patrim (simulateur de la DGFIP) ou de Perval (simulateur des notaires de France). Elles révèlent à combien se sont vendus des biens comparables dans la même ville.

Comment calculer ce qu’il me restera en apport?

La plus-value sur la revente de votre bien ne servira pas intégralement à la constitution de votre apport. En effet, vous devrez déduire quelques frais !

Vous devez déjà soustraire le capital restant dû et les pénalités de remboursement anticipé de votre prêt actuel.

La taxation sur la plus-value et les prélèvements sociaux viendront aussi diminuer le montant de l’apport.

  • Vous bénéficierez d’une exonération d’impôt pour la revente d’une résidence principale.
  • La revente d’un bien locatif peut quant à elle aussi être exonéré de plus-value si vous n’étiez pas propriétaire d’un autre logement et si vous utilisez l’argent de la cession pour acquérir votre résidence principale.
  • Dans les autres cas, vous devrez payer une plus-value ainsi que des prélèvements sociaux. Les taux applicables varient en fonction de la durée de détention du bien.

Quel montant la banque prendra en compte au final ?

Si vous souscrivez un prêt relais, seule la part de capital déjà remboursée sera considérée comme de l’apport. Avec un prêt achat-revente, l’apport est évalué à 70 % de la valeur estimée du bien pour tenir compte du risque d’impayés et de vacance locative.